CORPS EN MOUVEMENT

 

 

 

Dirigé par Scheherazade Zambrano, Sarah Nouveau, Thierry Vandersluys et Aurélia Monfort

Mardi de 20h à 22h

Public : ouvert à toutes et à tous

 

RENTREE LE 6 OCTOBRE

 

 

Cet atelier propose une pratique corporelle qui donne espace et temps à l’écoute et au ressenti. Une invitation à explorer la puissance du mouvement à partir de différents outils somatiques. 4 intervenant.e.s se relayeront pour vous guider dans un voyage autour du corps en mouvement :

 

 

Scheherazade Zambrano vous invite à découvrir notre anatomie en mouvement comme un cheminement singulier. À expérimenter notre corps à partir des stratégies chorégraphiques. Il s’agit de découvrir nos ancrages dynamiques, des énergies contraires-complémentaires, notre fluidité et à appréhender les pas qui construisent notre marche ; nos danses.

 

 

Sarah Nouveau propose un travail inspiré par le travail corporel d’Hilde Peerboom ainsi que par l’exploration de la relation entre le souffle, la vibration, la voix, et le mouvement. Réveiller l’intelligence organique, explorer l’acte respiratoire et sa relation à la posture, partir de la détente, de la sensation, de la structure corporelle par l’intermédiaire de la proprioception pour déployer une danse singulière.

 

 

Thierry Vandersluys impulse la danse aux moyens de techniques d’improvisation et d’outils somatiques. Il aime penser et expérimenter le corps à partir d’une philosophie de la perception et du mouvant qui engage à vivre et à rêver autrement le monde. Il invite le mouvement afin de faire des expériences nouvelles, de nous réinventer ensemble à partir de relations crées dans l’instant.

 

 

Aurélia Monfort propose de partir de l’écoute sensorielle de nos fascias pour aller à la rencontre de notre force interne, la laisser nous mettre en mouvement, à l’écoute de ce que le corps sait et de ce dont il a besoin. Pleinement dans l’instant présent, intensément dans l’espace. Partir ensuite à la rencontre des autres, parfois laisser sortir la voix, souvent se laisser surprendre, surtout se laisser rire et se faire plaisir. Faire de l’anatomie, de la danse, du théâtre, du chant, sans jamais s’en rendre compte et sans objectif de production ou de résultat.

 

 

Les mardis de 20h à 22h à partir du 6 octobre et jusqu’au 29 juin, dans les nouveaux locaux du 188 à Fives, 1 bis rue Castiglione.
 
TARIFS :
350€ TP / 300€ TR*
 

*TR: étudiant.e.s / intermittant.e.s / chomeur.se.s / ancien.ne.s laboratoristes

 

 
INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS 
contact@lamalagua.org

 

 

A propos des interventant.e.s 

 

Scheherazade Zambrano développe une recherche-création sur la chorégraphie comme une stratégie de mise en relation, par laquelle soutenir un dialogue avec l’espace et activer une temporalité. Depuis 6 ans, elle codirige un Laboratoire d’expérimentation chorégraphique à Lille avec La Malagua. Elle enseigne à l’Université de Lille. Actuellement, elle travaille dans la création d’une trilogie de solos chorégraphiques dont K( )SA est le premier volet.

 

 

Sarah Nouveau est chorégraphe et danseuse contemporaine, enseignante en danse et en culture chorégraphique. Elle privilégie la recherche dans son travail, que ce soit dans l’écriture, dans la création chorégraphique, ou dans la pratique d’atelier. Elle a suivi l’enseignement de Nadine Abad (lignée Grottowski et Kazuo Ono), et de Bénédicte Pavelak (Formation « Transmettre un art du corps et de la voix » et ateliers « Chant du corps, danse de la voix »), et se forme actuellement au Centre Lafaurie auprès de Jacques Garros (psychomotricien formé par Hilde Peerboom) et Jean Masse (danseur chorégraphe disciple de Karin Waehner, dans la lignée de la danse expressionniste allemande). Elle pratique également le yoga depuis une vingtaine d’années.

 

 

Thierry Vandersluys s’intéresse à créer du lien à travers l’improvisation pour donner à explorer une manière propre à chacun de vivre son mouvement à partir des sensations et des perceptions. Il interroge la question du sensible à l’hôpital en dansant afin d'activer des connexions poétiques de l’environnement et entrer différemment en résonance dans les milieux de soin. Il collabore avec Nadia Vadori Gauthier sur le projet « une minute de danse par jour », Patricia Kuypers sur le projet « Panoramique » et l’association « Tournesol » dans les hôpitaux du territoire des Hauts-de-France . Il est actuellement en formation avec Juylen Hamilton sur Paris.

 

 

Aurélia Monfort est comédienne et metteure en scène, et pratique différents types de danse depuis l’enfance. Formée à l’école LASSAAD à Bruxelles (méthode Jacques Lecoq), elle s’intéresse à la question de l’émotion contenue dans le mouvement. Au sein de la compagnie Iden(C)ité, elle explore par une approche multidisciplinaire, et parfois participative, la question de ce qui compose notre identité et définit notre rapport aux autres, au monde. En 2019, elle découvre les outils de la pédagogie perceptive, développés par Danis Bois, se basant sur l’écoute des fascias. L’approche de l’expressivité du sensible lui ouvre un espace pour proposer à chacun de développer une nouvelle écoute du corps, de se relier à l’invisible, d’ouvrir un champ créatif infini et original et ainsi d’aller à la rencontre d’un « nouveau lui-même ».