FLOU ARTISTIQUE

Regard sur l'art et ses conditions d'exercice en temps de confinement

Juin 2020

 

 

Le 17 mars 2020, la France – frappée de plein fouet par la pandémie de COVID-19 – entre en confinement.

Tous les secteurs professionnels sont impactés. Le secteur artistique, qui représente un chiffre d’affaire d’environ 90 milliards d’euros et fait vivre plus d’ 1 million de personnes n’est pas épargné.

Partout, les salles de spectacles, de cinémas, les galeries d’art, les théâtres tirent le rideau.
La distanciation sociale est de rigueur pour tenter d’endiguer cette pandémie historique.

 

Si la culture est communément admise comme marqueur fondamental de l’humanité, elle n’est pas dite essentielle. L’économie de l’art est à l’arrêt et le monde artistique souffre.

Pourtant, il faut bien continuer.
– Quelles conditions de travail pour les artistes ?
– Comment le secteur tente-t-il de résister quand son existence est tributaire du regard du public ?
– Comment se réinvente-t-il, comment le lien avec le public se maintient, malgré tout ?

 

Au travers de 3 portraits, celui d’un plasticien, d’une danseuse chorégraphe et d’un galeriste, immersion dans le monde artistique en temps de pandémie.

 

 

Production LE 188 en collaboration avec l'ARACT Hauts-de-France dans le cadre de la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail. 

 

 

Merci à:

Nathalie Baldo - Compagnie La Pluie qui tombe
Eric Rigollaud - Bureau d'Art et de Recherche - La Qsp galerie
Fabien Swyngedauw - Plasticien
Dj Boulaone - Musicien